Jacques-Alain Marty dit " JAM " [Christian Clavier] est le patron charismatique de Vladis Entreprises, un grand groupe multipôle français. La quarantaine fringante, voilà déjà quelques années que tout lui réussit.
Mais il lui reste une dernière épreuve à accomplir pour hisser son groupe au rang de numéro un planétaire et battre à plate couture son principal rival, Steven Brickman, PDG de Brickman Inc. : Le rachat de " Stardust " géant mondial des médias.

Seulement, depuis quelques semaines, JAM n'est plus tout à fait dans son état normal. Il est sujet à des crises d'angoisse dont les symptômes sont abominables : son charisme tombe au niveau 0, il bafouille épouvantablement et transpire avec abondance.
" Ces crises sont évidemment liées à un traumatisme d'enfance dont il vous faut trouver l'antidote !!! ", tel est le verdict du psychiatre consulté par un JAM totalement consterné. Et le psy de conclure " Ce peut être un objet, un animal, une odeur… Mais quoi que ce soit, cet antidote fera inévitablement remonter le traumatisme à la surface et vous guérira de ces crises !!! "

André Morin [Jacques Villeret] est un gentil comptable dans une petite fabrique de jouets anciens au bord du dépôt de bilan.
Il est, de surcroît, passionné de pêche et de bourse. Il possède d'ailleurs quelques actions du groupe Vladis dont il suit assidûment l'évolution du cours.

Toujours présent dans les assemblées générales des grands groupes, Morin est l'icône connue et reconnue des petits porteurs, dont il défend les intérêts face aux grands actionnaires et dirigeants d'entreprise.

La route de JAM va inévitablement croiser celle d'André Morin au cours de la grande messe de l'assemblée générale de Vladis. JAM réalise alors qu'en présence du petit comptable, il retrouve tous ses moyens, sa faconde, son charisme qui ont fait de lui l'un des maîtres du monde… JAM prend conseil auprès de son psy, et le verdict tombe aussitôt : il ne faut plus lâcher ce Morin d'une semelle. S'il n'est l'antidote tant recherché, il pourra au moins mettre JAM sur sa piste.
Dans les jours à venir, et au cours de la lutte sans merci que vont se livrer Vladis Entreprises et Brickman Inc., JAM se verra donc contraint de travailler, manger, respirer, dormir en compagnie de ce parfait inconnu, qui se nomme donc André Morin.

Mais pour convaincre Morin de rester à ses côtés 24 heures sur 24, JAM sera d'abord tenu de renflouer la fabrique de jouets anciens dont il est le comptable puis de l'embaucher chez Vladis. Croyant être intégré à l'équipe dirigeante pour ses talents de boursicoteur, André Morin ne pourra s'empêcher de se mêler avec maladresse des affaires de JAM.

Évidemment, la vraie raison de la collaboration d'André Morin est restée secrète. De fait les doutes des collaborateurs de JAM sur la compétence de ce dernier ne font qu'augmenter, et, ajoutés au ras-le-bol de Nadine, la femme de JAM, qui vit plutôt mal la cohabitation forcée avec le petit comptable, vont faire vivre à JAM des semaines éprouvantes mais qui le mèneront malgré tout à un antidote surprenant.